top of page

Eolienne. Trois associations rejettent le choix de la zone d'atterage et un parc à 25 km des côtes


Après l’officialisation du choix de la zone d’atterrage pour le câble sous-marin qui reliera le futur parc éolien flottant de Bretagne Sud au continent, choix annoncé le 14 mars lors d’une réunion animée par le préfet du Morbihan, et alors que concernant l’emplacement du parc les associations s’inquiètent de ce que l’option de 25km de distance par rapport aux côtes belliloises et aux côtes groisillonnes semble se dessiner*, l’Union belliloise (Ubed), la Fédération de protection et d’aménagement de la baie de Quiberon, des îles et du grand site dunaire, et Horizon groisillon, rappellent dans un communiqué leur position commune, qui est de plaider pour un éloignement des côtes « classées » d’au moins 70 km, et un déplacement du site d’atterrage plus à l’ouest.


* L’hypothèse des 25 km à équidistance de Groix et Belle-Ile est encore non officielle mais considérée par les associations comme « une tendance forte dans les discussions » (concernant Belle-Ile, l’arrêté ministériel de mai 2021 évoque une distance de 15km au plus près de la côte belliloise et 50 km au plus loin).

(photo: lors de la réunion d’information belliloise sur le projet de parc éolien du 2 mars, Bernard Genton, président de l’Ubed, était aux côtés de Noëlle Bonnetain, présidente de la Fédération de protection et d’aménagement de la baie de Quiberon).

bottom of page