top of page

L’éolien en mer est-il arrivé à un tournant politique et industriel ?

Par Bruno Salaun Le 13 octobre 2023 à 06h00

L’éolien en mer, puissante source d’électricité renouvelable, serait-il à la croisée des chemins en Europe ? Politiques et industriels sont attendus au tournant de la viabilité économique des projets.


Les 62 éoliennes du parc éolien en baie de Saint-Brieuc devraient être mises en production totale fin 2023-début 2024. Vue du champ en construction prise fin août 2023. (Photo d’archives Le Télégramme/Julien Molla)




Lorsque l’énergéticien suédois Vattenfall se retire de la course à la réalisation d’un parc éolien flottant de 250 MW en Méditerranée, renonce à un champ de 1,4 GW au large du Royaume-Uni ou se voit refuser par le gouvernement suédois l’autorisation d’en installer un, c’est la filière qui tousse. Vattenfall, c’est un portefeuille en développement de 12 GW de parcs éoliens flottants et posés. À comparer aux 10 à 20 GW entrevus à distance des côtes bretonnes et ligériennes entre 2034 et 2050, dont le parc éolien flottant de Bretagne-Sud pour lequel Vattenfall reste en lice au sein d’un consortium. Appel d’offres infructueux, enchères critiquées


bottom of page