top of page

L’État accordera-t-il une rallonge à la Bretagne concernant les transports, dans le cadre du contrat


Pour les Écologistes, « pouvoir prendre le train au quotidien peut changer la vie des Bretons

Lors de sa conférence de presse de rentrée, à Rennes (Ille-et-Vilaine), ce lundi 4 septembre 2023, Claire Desmares, cheffe de file du groupe Écologistes au conseil régional de Bretagne, a incité le président de la région Bretagne, Loïg Chesnais-Girard, à négocier pour « le train du quotidien, pas seulement pour les Rennais ».


La question est au cœur des négociations entre Loïg Chesnais-Girard, le président de la région Bretagne, et la Première ministre Élisabeth Borne. Quinze jours après leur rencontre, Claire Desmares, cheffe de file des écologistes au conseil régional de Bretagne, secrétaire nationale adjointe d’Europe Écologie les Verts (EELV), a « incité » le président de la région Bretagne « à négocier pour le train du quotidien, pas seulement pour les Rennais » et « pour la LGV ».


« La politique de l’autruche »

Au cours de sa conférence de presse de rentrée, ce lundi 4 septembre 2023, la conseillère régionale écologiste a accordé un satisfecit en demi-teinte à Loïg Chesnais-Girard qu’elle trouve « relativement offensif » dans cette négociation. « Mais je ne sais pas pourquoi. Quelles sont (ses) priorités ? Aujourd’hui, on ne peut pas prendre d’abonnement entre Nantes et Rennes, c’est un vrai sujet de mobilité. Pouvoir prendre le train au quotidien, c’est ce qui peut changer la vie des Bretonnes et des Bretons. »

Sur ce sujet, les écologistes ont l’intention de faire entendre leur voix, prévient Claire Desmares, lors du19e congrès des Régions, à Saint-Malo (Ille-et-Vilaine), les 27 et 28 septembre 2023, où Élisabeth Borne est annoncée.

Comentarios


bottom of page