top of page

Parc éolien au large de Belle-Île : les assos demandent la liste des candidats à la construction


Projection de Port-Saint-Nicolas à Groix en 2030, réalisée par l’association Groix Horizon. | ASSOCIATION GROIX HORIZON

Ouest-FrancePublié le 03/12/2023 à 19h13

« Qui sont les candidats ? Combien sont-ils ? » 

Dans le dossier sur le projet éolien au large de Belle-Île (Morbihan), quatre associations ont adressé, jeudi 30 novembre 2023, des courriers recommandés à Agnès Pannier-Runacher, ministre de la Transition écologique, et Emmanuelle Wargon, présidente de la Commission de régulation de l’énergie. Elles demandent la communication de la liste officielle des candidats à la construction et à l’exploitation du parc d’éoliennes en Bretagne sud.

« Aucune liste officielle publiée »

« La date limite de dépôt des dossiers de candidature avait été fixée au 2 octobre 2023. À ce jour, aucune liste officielle n’a été publiée ni par le ministère compétent, ni par la Commission de régulation de l’énergie, écrivent la Fédération de protection de la baie de Quiberon, les Gardiens du Large, l’Union belliloise pour l’environnement et le développement, et Horizon groisillon. Ce silence est incompréhensible, alors que les offres doivent actuellement être examinées par la commission pour la désignation de l’entreprise ou du consortium lauréat au « premier semestre 2024 ». Elles notent que « ce silence est relevé également par la Commission nationale du débat public au moment où celle-ci est chargée d’organiser un débat général sur l’éolien et les façades maritimes de notre pays. » Pour les associations, « ce silence démontre à nouveau le manque de transparence de l’État dans la gestion d’un dossier engagé de manière autoritaire, alors qu’il comporte de grands risques pour la préservation des paysages, de l’environnement, alors que la technologie de l’éolien flottant est encore mal maîtrisée et que son principal avantage potentiel, l’éloignement des côtes, n’est pas exploité. »

bottom of page