top of page

Quiberon. Le comité du Grand site dunaire est inquiet



Entre les travaux dans la dune pour les points d’atterrage et l’impact visuel sur l’horizon des éoliennes en mer, les élus de Dunes sauvages, réunis à Quiberon (Morbihan), mardi 29 avril 2022? veulent faire part de leurs inquiétudes et vont écrire à la Ministre de la Transition écologique.


Le Comité syndical Dunes Sauvages de Gâvres à Quiberon s’est réuni mardi, à l’espace Louison-Bobet, à Quiberon. |

Le Comité syndical Dunes sauvages de Gâvres à Quiberon (Morbihan) s’est réuni
mardi 29 mars 2022, à l’espace Louison-Bobet, à Quiberon. Après l’approbation du
règlement intérieur, le lancement d’un marché de prestation de service pour
l’exploitation du passeur entre Le Magouër et Etel a été validé. « Une convention
sera établie pour cette année, puis dès 2023, une délégation de service public
sera mise en place », a précisé le président Dominique Riguidel.
Une volonté d’investir

Le budget primitif 2022 prévoit des dépenses et recettes équilibrées à hauteur de
718 453 € pour le fonctionnement et à 926 914 € pour l’investissement, « ce qui
traduit notre volonté d’investir, dans l’aménagement afin de gérer les flux,
notamment sur la côte sauvage », a souligné Dominique Riguidel.

Suite des travaux au fort de Porh-Puns, à Gâvres, frais d’études pour le label et
restes à réaliser sont aussi au programme. La contribution des communes membres
au syndicat mixte, qui n’avait pas évolué depuis 2015, va augmenter de 3 % cette
année, soit 7,57 € par habitant. Cette hausse contribuera à la mise en œuvre du
programme d’actions du label Grand Site de France. Le schéma de signalétique pour l’ensemble du territoire du Grand Site a été validé, après une modification souhaitée par le Département qui trouvait son logo trop petit, l’objectif étant de le déployer avant la saison touristique.

L’impact des éoliennes sur le paysage

« Je voulais qu’on ait un débat sur le projet d’éoliennes flottantes, a poursuivi le
président. Aujourd’hui, on a une position un peu plus claire sur les points
d’atterrage, qui se situeront entre Plouharnel et Erdeven. Un poste de 300 m²
sera enfoui, plus les câbles. Si techniquement, je ne suis pas compétent, je
veux, sur l’aspect visuel, qu’on reste vigilants pour ne pas être en
contradiction avec notre label dont l’objectif est d’avoir un horizon vierge de
tout. Sachant qu’on pourra prendre une délibération, c’est quand même les
services de l’État qui décideront. »

Gildas Gouarin, élu du comité syndical et représentant de la fédération Les gardiens du large, a alors commenté sa présentation du projet des 62 éoliennes de 260 mètres de haut, « soit un million de tonnes de béton et ferraille dans la nature.
Ancrées au large de nos côtes, elles auront un impact désastreux sur le paysage. »
Aberration écologique et bilan financier catastrophique ont aussi été évoqués par
Gildas Gouarin. Plusieurs élus trouvant le projet en contradiction avec le Grand Site, il a été décidé qu’un courrier serait adressé à la Ministre de la Transition Écologique et éventuellement un prochain déplacement. Quiberon.

Le comité du Grand site dunaire est inquiet




bottom of page