top of page

Sans électricité à St-Pierre-, « Les confinés de Penthièvre » entre solidarité et bonheurs simples


Bertrand Devys, un habitant de Penthièvre privé de courant depuis jeudi matin, qui apprécie beaucoup sa cheminée.

À Saint-Pierre-Quiberon, quatre jours après la tempête, des quartiers sont toujours dans le noir. Cheminées, gazinières, batteries… à Penthièvre, solidarité et bonheurs simples sont appréciés.

Ce dimanche 5 novembre, ils sont encore quelques-uns à Saint-Pierre-Quiberon à vivre sans électricité depuis le passage de la tempête Ciaran. Bertrand Devys, à Penthièvre, au bout du boulevard de l’Océan, en fait partie.


Info Le Télégramme

Comentarios


bottom of page