top of page

Un recours déposé contre le projet du Celtic


  • Article LE TELEGRAMME de SOIZIC REPERT

Un recours a été déposé contre le permis de construire (n° 56234 21 T0037) délivré le 15 septembre 2021.

La Fédération de protection et d’aménagement de la baie de Quiberon, des îles et du Grand site dunaire ainsi que cinq riverains de Saint-Pierre-Quiberon, ont déposé un recours contre le permis de construire délivré le 15 septembre pour la construction d’une résidence services seniors sur le terrain dit du « Celtic ». À la découverte des plans, lors de l’affichage du permis de construire, l’inquiétude et la désapprobation avaient été grandissantes, de la part des riverains et au-delà. Le Collectif de citoyens qui avait lancé une pétition a ainsi recueilli plus de 19 000 signatures. « La fédération a vocation à défendre la préservation du cadre de vie et de l’environnement, explique sa présidente, Noëlle Bonnetain. Nous veillons notamment au respect du code de l’urbanisme et aux dispositions issues de la loi « littoral ». Nous avons étudié le permis de construire et nous nous sommes rendu compte que, outre le fait que le projet est susceptible d’affecter directement et durablement le cadre de vie des habitants, il est manifestement entaché de plusieurs vices de légalité qui doivent amener la maire à prononcer son retrait ». « La municipalité doit retirer ce projet » Pour la fédération, la mairie aurait dû faire valoir l’article 111-27 du code de l’urbanisme. La présidente ajoute : « Il est manifeste que, par ses dimensions particulièrement imposantes et par sa situation en centre-ville, dans un secteur d’architecture traditionnelle, le projet est totalement disproportionné et porte atteinte au caractère des lieux avoisinants. Il aurait donc dû être refusé. Compte tenu de la réaction extrêmement négative des habitants, de l’abondante réponse à la pétition lancée par le collectif des recours déposés, il est évident que la municipalité doit retirer ce projet hors de proportion et inadapté ». Interrogée, la maire, Stéphanie Doyen répond : « Les recours déposés en mairie sont légitimes au vu de l’ampleur du projet et de l’absence de présentation en réunion publique, préalablement au dépôt du permis, de construire qui n’a pas été possible. Nous avons deux mois pour répondre et encore un mois pour retirer le permis de construire s’il s’avère ne pas être légal. Nous attendons le retour de nos avocats sur les treize recours avant de nous positionner. Nous le ferons sous quinzejours à trois semaines, au plus tard ».


  • Article LE TELEGRAMME de SOIZIC REPERT

bottom of page